One can only try [LIBRE]

Reign Of Wolf

Lorsque l'Homme est déchu, le loup gouverne.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En ce moment ; nous offrons 50 points aux nouveaux inscrits qui décident d'incarner un loup à crinière.
Nous offrons 10 points aux nouveaux inscrits qui décident d'incarner un loup/coyote/loup à crinière errant !
Les alphas et les bétas choisissent eux-mêmes leurs compagnons. Vérifiez les effectifs de chaque meute avant de vous inscrire !
En vous inscrivants et en rejoignant la meute Redwood, vous gagnez vingt points supplémentaires.
Nous recherchons des mâles ! Nous offrons 10 points à ceux qui choisissent d'en incarner !

Partagez|

One can only try [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: One can only try [LIBRE] Lun 27 Juil - 15:15

Anaidéia ∞ Libre
One can only try
Pour elle, la meute de Wind était à éviter. Ils possédaient les terres les plus fertiles, le plus grand nombre de proies, mais non. Ce pour l’unique et simple raison qu’elle ne souhaitait pas voir un de ses petits finir dans la mâchoire d’un alligator. Et bien sûr, elle ne mettrait pas une patte en territoire connu, soit dans la meute Redwood. Elle y était partie et ce pour la bonne raisons que rien ne lui plaisait là-bas. Certes, c’était la vie en meute qui ne lui allait guère mais elle ne risquerait pas de retourner dans cette grande famille soudée ou partir deviendrait une véritable marche de culpabilité. Évidemment, si elle n’arrivait à rejoindre les Kitmai ou les Canyon, elle devra faire un choix. N’en étant cependant pas encore là, elle poursuivi sa route dans les terres de errants.

Née dans la meute Redwood, la louve possédait cependant un seul avantage de sa meute natale, ou plutôt de ses gênes. Contrairement aux autres loups de son ancienne meute, elle ne partageait en rien leur carrure. Devenue errante en ayant eu peine quinze lunes, le manque d’expérience l’empêcha de manger à sa faim, lui octroyant une carrure plus petite que la moyenne. C’est ainsi d’ailleurs qu’elle se dirigea vers leurs terres, ou du moins leurs frontières. Nul besoin de jouer quelconque comédie, son ventre rond ne trahissait en rien son état et courir pour échapper à quelconque assaillant serait mission impossible. Autant jouer sur la sureté, rester aux frontières de leur territoire et attendre à parler à l’un d’entre eux. Ana’ se décida à ne pas laisser un hurlement trahir sa présence. Demander à parler au dominant est une chose, l’appeler à discuter en était une autre.

Sauf son état actuel, elle possédait les qualités requises pour faire partie de la meute. Étant une louve errante, elle savait chasser seule et n’avait aucun mal à trouver de petites proies. Qui plus est, ayant longtemps été en compagnie d’un congénère, -le père de ses petits-, elle savait également chasser à deux ou même en petit groupe si nécessaire. Si elle tentait en premier lieu sa chance ici avec la meute Canyon, c’est pas simple facilité. Si son compagnon avait pu survivre et retourner auprès des siens, arriver dans la meute Kitmai ne lui serait pas aisé. Elle avait d’ailleurs ouï dire que l’alpha y régnait en maître, peu pour elle à vrai dire. Pourtant ce présenter aux frontières du territoire de la meute Canyon n’était pas sans risques. Certains d’entre eux étaient loin d’être commode mais une nouvelle fois, c’est un risque qu’elle se devait prendre.

La terre sèche porte bien son nom, l’air y est sec et le soleil tapant peu agréable en ce jour d’été. Ses pattes ne veulent pas la faire dépasser cette fine frontière, quasi inexistante mais tout de même présente. Tôt ou tard un loup ou un coyote finirait bien par la voir. En attendant, son pelage sans nul doute plus épais que celui des habitants de ces lieux lui procurait une sensation de chaleur peu agréable.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Je monte la garde sur le Canyon
avatar
Je monte la garde sur le Canyon
Heimdall
Messages : 47
Date d'inscription : 13/07/2015

Journal du loup
Age:
Meute: Canyon
MessageSujet: Re: One can only try [LIBRE] Mer 5 Aoû - 20:45

C'était toujours avec une certaine excitation que le matin, je quittais le terrier, ou l'air était frais et agréable pour me diriger vers la chaleur insoutenable de nos terres. J'étais souvent assigné à la surveillance des terres, plus souvent qu'à la chasse en tout cas et j'étais persuadé que c'était là une marque de confiance de la part de mes alphas qui n'avaient pas le moins du monde peur que je puisse les trahir. De toute façon, je n'avais pour le moment pas grand intérêt à quitter les terres et la protection des loups qui y vivaient. J'avais un grade assez satisfaisant, je me plaisais dans ce que je faisais et quelquefois, je profitais même de la nourriture qui m'était presque offerte gratuitement. Je dis presque, parce qu'en fait, je devais tout de même fournir un travail honnête et régulier. Cependant, je ne mangeais que rarement à ma faim et je ne me faisais pas d'illusions sur le sujet. Les animaux qui vivaient sur ses terres arides autrefois avaient tous migré vers des lieux plus accueillants. Et je pouvais les comprendre au fond. Qui n'aurait pas eu envie de partir de cet enfers ? Surtout que le nord de lieux que je connaissais était habité par les Wind et qu'eux, ils ne manquaient de rien -grand bien leur fasse. Mais les Wind n'étaient pas vraiment préteurs -et là encore, je comprenais pourquoi- alors moi, en tant que simple coyote, je vivais là où il y avait de la place pour moi et ceux de mon espèce.

J'arpentais les terres du Canyon depuis quelques temps déjà lorsqu'un pressentiment m'envahis. Il s'engouffra dans mon être et retenti dans ma tête comme une sonnerie d'alerte. C'était surprenant, mais en ce moment, cet étrange sentiment m'envahissait régulièrement et je savais ce qu'il pouvait signifier. J'avais le sentiment que quelqu'un allait s'amuser à essayer de franchir nos terres. Ni d'une, ni de deux, je fis volte face et m'élançais à la recherche de ce visiteur venu d'ailleurs. Depuis quelques temps, moi et les autres Gamma étions sans cesse sur nos gardes ; des odeurs plus qu'étranges avaient été senties sur nos terres et ces mêmes odeurs avaient été trouvées sur celles de la meute Redwood. Nos voisins avaient d'abord soupçonné les errants, mais ça n'avait rien de comparable. Des animaux entraient sur des territoires et pillaient le peu de nourriture qui s'y trouvait, ne nous laissant rien.

J'arrivais à hauteur de l'inconnu quelques minutes plus tard et ralentis considérablement la cadence. L'animal avait l'air blessé ou mal en point et comme j'étais encore assez loin, il me fallut quelques temps avant de distinguer le ventre arrondis de ce dernier. Je ne fus pas vraiment surpris de trouver cette louve pleine tenter de rentrer en contact avec des loups de la meute. Ça arrivait de temps en temps. Généralement ces femelles cherchaient assistance et protection pour leur petit et demandait de l'aide pour la mise à bat. Elles étaient rares celles qui restaient ensuite et je me souvins d'une fois où la mère était partie en abandonnant ses petits. Lentement je m'approchais, méfiant, voyant d'un oeil mauvais cette louve et la jaugeais rapidement du regard. Elle devait sans doute avoir faim. Je vins me poster non loin d'elle et restais silencieux quelques secondes avant de déclarer ;

Madame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: One can only try [LIBRE] Ven 7 Aoû - 14:56

Anaidéia ∞ Libre
One can only try
POn disait des loups de la meute Canyon qu’ils étaient sournois, vicieux par moment. Traits de caractères familiers pour la louve, du moins, en quelque sorte. Ana’ avait la remarquable qualité de pouvoir s’adapter à tout et n’importe quoi. Et surtout, à n’importe qui. C’était dans sa nature, peut-être à cause de son indépendance ou bien à cause de sa vie, plus dure qu’elle ne laisse paraître. Depuis le début, elle faisait ses propres choix et en acceptait donc toutes les conséquences. Elle avait voulu avoir des petits avec son compagnon de route, mais le Destin en avait décidé autrement et monsieur s’était blessé lors d’une chasse qui aurait pu se prouver ô si fructueuse.

Regrettait-elle de l’avoir abandonné à son sort ? Non. Il n’était pas blessé au point d’en mourir, mais il ne pouvait plus marcher, plus avancer, plus se battre contre des inconnus ou défendre la louve. Devenu inutile, il n’était plus qu’un boulet qu’elle ne comptait pas trainer derrière elle, même si avec le temps, sa blessure aurait disparu, guéri. Anaidéia est ainsi, cruelle et sans cœur, car seul sa survie compte et le reste ? Néant.

Pourtant, la voilà en plein soleil, la truffe chaude et le ventre rond, patientant qu’un gamma de la meute finisse par la repérer, espérant ne pas devoir se battre pour se défendre ou pire, se faire déchiqueter.
Elle ne dû pas attendre longtemps. Scrutant le moindre mouvement, elle voit une créature l’approcher, un coyote pour être plus précis. Alors qu’il s’approcha, elle le jugea avoir au moins un an de plus qu’elle, voire un peu plus. Ce qu’elle ne rata pas de remarquer est ce dont elle se doute ores et déjà, le coyote voyait l’errante d’un mauvais œil. Ana’ aurait sans doute dû essayer plus tôt à rejoindre une meute. Néanmoins, le bout de sa queue vint rapidement balayer quelque fois le sol, signe de bonne humeur et de bonheur. Elle était vraiment contente de voir quelqu’un, la chaleur lui était très peu supportable avec son pelage plus épais et ses petits bouts.

Madame.

La louve pencha la tête légèrement vers la gauche, ses oreilles pivotant vers l’arrière et les côtés, loin d’elle l’idée de tomber dans une embuscade. Le mâle se montrait courtois, habitude perdue à la rencontre des loups errants souvent des plus désagréables. Et sur le coup de l’amusement, elle prit le goût à un jeu qui lui était propre.

« Monsieur. » Si un doux sourire apparu quelques seconde, la louve reprit rapidement son sérieux. « Je me doute que vous n’ignoriez pas la raison de ma présence, comme vous pouvez le voir, je me trouve dans une situation assez embarrassante. »

Elle n’en dit pour l’instant pas plus, attendant d’entendre plus de mots sortir de la gueule du mâle pour savoir s’il lui serait désagréable ou s’il lui laisserait la chance d s’expliquer un peu plus.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: One can only try [LIBRE]

Revenir en haut Aller en bas

One can only try [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign Of Wolf :: Territoire Canyon :: La terre sèche-